Mercredi, septembre 15, 2021
Quelles solutions pour s'adapter au dérèglement climatique à l'horizon 2030-2060, en prenant en compte les évolutions prévisibles du territoire, et sans dégrader l'état quantitatif et qualitatif de la nappe des calcaires de Champigny? L'Agence de l'eau Seine Normandie a confié à AQUI' Brie un ambitieux projet de réflexion et de co-construction avec les acteurs locaux et usagers de la ressource. Compte tenu de son mode de fonctionnement et du jeu d'acteurs qui accompagne sa gestion, la nappe des calcaires de Champigny se prête particulièrement à cet exercice prospectif.

A venir :

Webinaires à destination des élus : Mercredi 3 et Mardi 16 Novembre de 18h30 à 19h30
Atelier de co-construction des scénarios de simulation : 3 Décembre 2021 à 9h30 à Melun
Visite terrains des groupes "Réutilisation des eaux usées traitées" et "irrigation agricole"

 

La feuille de route adoptée

 

Dans le contexte covid, la première étape de recueil des perceptions des impacts à attendre du dérèglement climatique et des attentes sur notre projet s'est tenue en 2020 au téléphone ou visio-conférence, par le biais d'entretiens dirigés. 94 personnes issues de 62 structures ont accepté de répondre. Pour accéder au bilan de ces très riches échanges, cliquez sur ce diaporama interactif.

 

La feuille de route bâtie à partir de ces échanges, a été adoptée à une large majorité. Elle vise à :

- Assurer le partage de l'état des lieux de manière dématérialisée, par diaporamas et visio-conférences

- Réunir dans des ateliers de concertation les acteurs et usagers de la nappe pour imaginer le territoire à l'horizon 2060, et simuler les impacts sur la nappe du Champigny. On utilise pour cela le modèle mathématique de la nappe et les scénarios climatiques du GIEC.

- Animer des groupes de travail plus restreints sur les sujets que les participants souhaitent voir creuser

- Impliquer les élus via de webinaires dédiés

 

Cette expérience sera restituée sous la forme d'un guide

 

Le partage de l'état des lieux


2 diaporamas ont été diffusés : 

Le premier (consultable ici ) explique le fonctionnement de la nappe du Champigny : comment elle se recharge, comment évolue son niveau, qui pompe dedans, quels sont ses liens avec les cours d'eau, quel rôle elle joue dans les inondations. Autant d'éléments qui expliquent sa vulnérabilité face au dérèglement climatique.

Et parce qu'il n'y a pas que le climat qui change, le deuxième diaporama revient sur 40 ans d'évolution du territoire ("Champigny 1980-2020" consultable ici) : augmentation de la population et des besoins en eau, imperméabilisation des sols, rectification des cours d'eau... Ce regard dans le rétroviseur est précieux pour se projeter dans le futur.

 

Les groupes de travail sur les solutions d'adaptation

 

L'objectif des groupes de travail (GT) est d'explorer avec les acteurs du territoire des solutions d'adaptation au dérèglement climatique, sur la base des thématiques et des inquiétudes relevées par les participants de #Champigny2060. Les 3 GT se sont réunis en visio au premier semestre 2021 pour construire leurs feuilles de route respectives, avec Mural, un outil ludique d'animation plébiscité par les participants.

 

Connaître et faire connaître les solutions techniques, comprendre si elles sont adaptées à notre territoire, faciliter leur mise en oeuvre : voici quelques unes des ambitions de ces GT.

 

Le GT sur la réutilisation des eaux usées traitées explore l'opportunité de développer cette technique dans le contexte de la nappe du Champigny. Face à l'accentuation de la pression sur la ressource en eau (sécheresses, population croissante...), les eaux usées traitées peuvent-elles constituer une ressource alternative ? Il faut tenir compte des contraintes règlementaires, techniques et économiques mais aussi des particularités du territoire, où les rejets des stations d'épuration assurent bien souvent le soutien d'étiage des cours d'eau. Ce groupe s'est réuni le 5 mars 2021 et doit visiter prochainement un site pilote existant.

 

Le GT sur l'irrigation agricole est animé en partenariat avec la Chambre d'agriculture de Région Ile-de-France, désigné Organisme Unique de la Gestion Collective du Champigny. Il cherche à anticiper le besoin croissant en eau d'irrigation. Si la nappe du Champigny est utilisée à près de 90% pour les besoins en eau potable, quelle place réserver aux autres usages dans le futur ? Comment l'agriculture de notre territoire peut s'adapter aux vagues de chaleur plus fréquentes ? Le groupe veut explorer les pratiques culturales à venir, les techniques d'irrigation ainsi que des solutions alternatives comme le stockage d'eaux pluviales. Ce groupe s'est réuni le 29 avril 2021 et doit prochainement visiter un site qui irrigue via une retenue.

 

Le GT sur la gestion des eaux pluviales sur les ICPE est né de l'inquiétude grandissante des industriels face aux inondations qu'ils ont subies. Les événements de 2016 et 2018, en particulier, ont marqué le territoire, et occasionné des arrêts de production. La faible pente et la structure géologique fait que des pluies intenses sont susceptibles de "noyer" les industries et leurs installations de gestion des eaux pluviales courantes. Si les pluies intenses se multiplient à l'avenir, quelles solutions pour limiter les inondations ? De quels savoirs avons-nous besoin ? Quelle place les solutions fondées sur la nature peuvent-elles prendre dans le contexte si particulier de sites industriels? Ce groupe s'est réuni le 5 juillet 2021.

 

Un modèle mathématique de nappe en appui aux débats

 

Le modèle mathématique de la nappe du Champigny est capable de reproduire son fonctionnement particulier, en lien avec les cours d'eau. Il va donc permettre aux usagers de la nappe de mieux appréhender l'impact sur la ressource des changements à venir, que ceux-ci soient subis comme le dérèglement climatique, ou induits par leurs choix de développement du territoire (pompages en nappe, imperméabilisation des sols, retenues collinaires...).

 

En 2020, le modèle a été mis à jour pour répondre à cet objectif (+ de détails ici). Fin 2021, les participants de Champigny2060 seront invités à débattre et choisir les simulations à tester sur l'outil.

 

D'autres démarches auxquelles AQUI' Brie participe

Les échanges dans la première phase du projet ont montré qu'il existe de nombreuses démarches d'atténuation ou d'adaptation au dérèglement climatiques, et que des passerelles sont indispensables entre elles.  AQUI' Brie participe donc entre autres :

 

- à l'avancement de plusieurs PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial) qui recoupe son territoire de compétence

 

- au projet Explore2, porté par l'INRAE, qui doit accompagner scientifiques et opérationnels à définir par exemple sur quelles bases scientifiques construire des démarches d'adaptation au changement climatique pour garantir une gestion durable des hydrosystèmes

 

- au comité de pilotage du Colloque régional de France Nature Environnement, sur la ressource en eau dans un contexte de dérèglement climatique, avec des regards croisés de scientifiques, techniques, associations. Il aura lieu les 17 et 18 février 2022. A vos agendas!