Mardi, avril 26, 2016
Le premier contrat de captage au Champigny a été signé le 12 décembre 2013. Il concerne les champs captants Grenelle de la Fosse de Melun et les champs captants SDAGE de la Basse Vallée de l'Yerres. Il vise la protection des captages prioritaires de la Fosse de Melun et de la Basse Vallée de l'Yerres, qui approvisionnent en eau potable nombreux franciliens.

Actualités 2016 - 2017

 

Dans le cadre des recensements demandés et de l'étude des Pressions, les données de la BNV-D ont été, dans la mesure du possible, exploitées. La principale difficulté est que les données fournies le sont au code postal du vendeur, ce qui signifie que les quantités déclarées vendues peuvent être appliquées n'importe où ailleurs. En 2015, il a été déclaré 148 substances différentes vendues.

Un travail a été entamé aussi pour réaliser un guide de sensibilisation des acteurs à la lutte contres les espèces envahissantes et l'entretien des chemins des ruraux.

Le 20 septembre 2016, une réunion générale de tous les acteurs concernés par le contrat de captages a été organisée à Ozoir la Ferrière. L'objectif était d'informer les participants sur le contenu et les modalités du Contrat de captages. La ville d'Ozoir la Ferrière et la SNCF ont témoigné de leur engagement en faveur de la protection de la ressource en eau en partenariat avec AQUI' Brie.

 

 

 

 

 

 

 

Le rapport sur la priorisation des secteurs à suivre a été livré aux maîtres d'ouvrage au deuxième semestre 2016. A l'issue des conclusions de ce rapport, l'axe 5 a été repensé. AQUI'Brie a donc proposé deux autres secteurs pertinents par rapport à la problématique de ces actions.

 

L'axe 5 sur la mise en place d'aménagements paysagers pour protéger les zones infiltrantes de l'Yerres s'est concrétisé. AQUI' Brie a sectorisé la zone la plus infiltrante et a défini le chemin de l'eau sur les secteurs les plus à risque. La Chambre d'agriculture en partenariat avec AQUI'Brie définira les aménagements les plus adaptés à mettre en place en fonction des moyens à disposition des agriculteurs. Plusieurs réunions de concertation ont eu lieu tout au long de l'année avec les producteurs d'eau, maîtres d'ouvrage, et l'Agence de l'eau Seine Normandie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le programme d'actions

Véolia, Eau du sud parisien (Suez), le SEDIF et l'Agence de l'eau Seine Normandie se sont engagés à financer et/ou à mettre en oeuvre un plan d'actions pour réduire à la source les pollutions diffuses pendant 5 ans.

 

 

 

Le plan est déployé sur la Zone Prioritaire d'Action (ZPA) de l'AAC contribuant à 90% à l'alimentation des captages, soit 63 communes et 260 exploitations agricoles des départements 77, 91 et 94.

Sur la Zone Prioritaire d'Action (ZPA), toute l'eau qui ruisselle et s'infiltre dans la Zone Prioritaire d'Actions se retrouve, via les rivières, les gouffres ou la nappe de Brie, aux captages de la Fosse de Melun et de la Basse Vallée de l'Yerres.

La Chambre d'agriculture de Seine et marne est en charge du volet agricole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Seine et Marne du volet industriel/entreprises et AQUI' Brie des volets urbain, hors assainissement, et Suivi de la qualité de l'eau.

 

 

 

 

Les objectifs du plan d'action :

  • réduire les pollutions par les produits phytosanitaires d'origine agricole et non agricole
  • stabiliser la concentration en nitrates sous le seuil de 37 mg/l et si possible d'atteindre le seuil de vigilance de 25 mg/l
  • réduire les risques de pollutions accidentelles liées à l'activité industrielle et artisanale.