Lundi, avril 11, 2016
Le contrat d'animation des captages Grenelle de Nangis a débuté le 1er janvier 2016; il a été signé entre la ville de Nangis et l'Agence de l'eau Seine Normandie, le département de Seine et Marne et la région Ile de France. Sur une durée de 3 ans, AQUI' Brie et plusieurs partenaires devront mettre en oeuvre des actions pour protéger ces captages et limiter la pollution à la source. Le plan d'action défini par Nangis s'applique sur l'aire d'alimentation des captages de Nangis étendu au territoire historique de l'Ancoeur.

Actualités 2016 - 2017

Le 26 septembre 2016, AQUI'Brie a organisé une réunion générale avec tous les acteurs du territoire concernés par le Contrat de captages, en présence de Monsieur Billout, sénateur maire de Nangis, et de Madame Millot, présidente d'AQUI' Brie et vice-présidente du Conseil départemental en charge de l'environnement. 50 personnes étaient présentes. Outre la présentation du contrat de captages, certains acteurs ont témoigné de leur perception de la ressource en eau (agriculteurs, industriels et collectivités).

Le bilan 2016 de l'animation agricole est détaillé dans la rubrique Protéger la nappe / Les agriculteurs. L'animation agricole est réalisée par l'animatrice d'AQUI' Brie en partenariat avec le conseiller de la Chambre d'agriculture de Seine-et-Marne et le Groupement des Agriculteurs Biologiques d'Ile-de-France (GAB).

 

 

Fin 2016, l'action Dialogue Territorial, du volet Evaluation et dynamique territoriale, a été lancée. Il s'agit de réunir tous les acteurs du territoire afin de trouver une solution collective pour protéger la ressource en eau. En 2017, plusieurs Ateliers Tous Ancoeur ont permis de faire émerger des premières pistes de solutions. Ils ont réuni 25 personnes en moyenne.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors du Comité de suivi du 27 juin 2017, AQUI' Brie a établi le bilan de la première année du contrat. Les résultats sont encourageants.

Sur les 14 communes du territoire, 7 sont au zéro phyto dans l'entretien de tous leurs espaces. La réduction moyenne de l'usage des pesticides est de 87% par rapport à l'état des lieux.

Pour les autres acteurs non agricoles du territoire, la gare de Nangis, le lycée et l'aérodrome sont dorénavant entretenus sans produits phytosanitaires.

 

 

 

 

 

 

L'axe F du volet Evaluation et Dynamique Territoriale prévoit la mise en place de mesures de terrain et la réalisation d'un bilan des eaux superficielles.

Les captages Nangis 3 et Nangis 4 sollicitent une partie profonde de la nappe d'eau souterraine. De manière à pouvoir estimer, à court terme, l'impact des actions préventives mises en oeuvre sur la qualité de la ressource, AQUI' Brie a décidé de suivre l'évolution de la qualité des eaux de surface du bassin versant de l'Ancoeur, d'autant que les pertes de ce cours d'eau participent à l'alimentation de la nappe. Depuis 2014, AQUI' Brie suit toutes les semaines le débit et la qualité de l'Ancoeur. Des bilans annuels sont réalisés. Ce suivi est détaillé dans cet article.

 

Le Contrat d'animation des captages de Nangis

Les objectifs attendus sur la qualité de l'eau sont :

  • la non dégradation de la situation de 2012 pour toutes les molécules de pesticides détectées
  • l'élimination des dépassements de concentration pour les phytosanitaires de synthèse sur l'eau brute
  • surveillance et limitation de l'émergence de nouvelles molécules quantifiables
  • inversion de la tendance à la hausse des concentrations en nitrates pour atteindre un seuil d'action renforcée fixé à 37 mg/l et si possible l'atteinte du seuil de vigilance de 25 mg/l
  • la non dégradation de la situation de 2012 pour les micro polluants autres que les pesticides

 

L'objectif du plan d'actions est de mener auprès des agriculteurs, des collectivités, des gestionnaires d'infrastructures ferroviaires, des propriétaires/gestionnaires de bâtiments publics et de certaines entreprises des actions de communication, sensibilisation/information/formation, de conseil et d'accompagnement technique en faveur de pratiques plus respectueuses de l'environnement.

Ce plan d'actions se compose de 3 programmes d'actions :

Programme agricole : actions préventives auprès de 160 agriculteurs du territoirea afin de réduire les intrants agricoles

Programme en Zone Non Agricole : décliné en deux axes : la réduction des pollutions industrielles et commerciales et la réduction de l'usage des pesticides dans le cadre de l'entretien des espaces publics par la mise en oeuvre d'actions préventives.

Programme évaluation et dynamique territoriale : décliné en 4 axes : suivi de la qualité de l'eau des rivières, suivi des pressions, réduction des transferts d'eau chargée en polluants par le déploiement de zone tampon, développement d'une dynamique territoriale sur les volets agricoles et industriel pour faire emerger des projets collectifs.

Ils fournissent de l'eau potable à 10 346 habitants des communes du SITTEP (Syndicat Intercommunal de Traitement et de Transport d'Eau Potable).