Mercredi, juin 1, 2016
Depuis 1980, plusieurs centaines de captages au Champigny ont été abandonnés au profit d'interconnexion vers des captages de meilleure qualité. Or, quand un captage est abandonné, la loi impose qu'il soit rebouché, et il n'est alors plus possible de faire des prélèvements. Ainsi, l'image qui ressort des analyses est meilleure qu'en réalité, car les captages les plus contaminés n'entrent plus dans l'analyse. AQUI' Brie a donc lancé un programme afin de maintenir un certain suivi de certains captages avec l'accord des municipalités.

Actualité du réseau

Au 31 décembre 2016, 9 collectivités ont délibéré favorablement pour l'utilisation de leur captage comme qualitomètre et 6 conventions ont été signées avec AQUI' Brie.

En 2016, le Laboratoire Départemental d'Analyses de Seine-et-Marne a réalisé les premiers prélèvements aux captages de Meigneux et du Châtelet en Brie.

En 2017, les captages de Meigneux, du Châtelet en Brie, de Lumigny et de Saint Brice (nouvellement intégré au réseau suite à l'interconnexion du Provinois) ont été pompés et prélevés. A l'automne suivront ceux de Dagny, Nangis, Jouy le Châtel et Courtomer.

Plus de la moitié du réseau sera en fonctionnement d'ici la fin de l'année. Les analyses des prélèvements permettront de maintenir une vision quasi réelle de la qualité de la nappe du Champigny.

 

 

 

 

 

Historique du réseau des captages abandonnés

Fin 2015 ne restent que 35 captages d' Alimentation en Eau Potable (sur 61) suivis depuis 1999 grâce au réseau Qualichamp. Mais cette vision est de plus en plus biaisée et optimiste car les captages les plus vulnérables et contaminés sont abandonnés dans le cadre de la mise en place du Schéma Départemental d'Alimentation en Eau Potable de Seine-et-Marne.

 

 

En 2013, AQUI' Brie a été missionnée pour être maître d'ouvrage d'une étude de faisabilité de la pérennisation du suivi des captages abandonnés du réseau Qualichamp.

Sur les 22 captages sélectionnés par AQUI'Brie pour leur intérêt hydrogéologiques et/ou géochimique, 15 ont été conservés après étude de faisabilité.

Sur la carte, les décisions prises par les collectivités au sujet de leur captage :

 

 

Si le captage est conservé, deux possibilités  :

  • soit la collectivité a un besoin propre, auquel cas elle conserve l'ouvrage et s'engage auprès d'AQUI' Brie à maintenir les pompes en fonctionnement pour un prélèvement 2 fois par an
  • soit la collectivité n'a pas d'usage et les captages sont conservés uniquement comme qualitomètres (point de mesure de la qualité de l'eau)