Vendredi, mai 27, 2016
AQUI' Brie effectue chaque année le bilan des prélèvements sur son périmètre de compétence dans les quatre niveaux aquifères de la nappe des calcaires de Champigny (Champigny sensu stricto, Saint Ouen, Lutétien et Yprésien). Ce bilan est réalisé sur la base des volumes annuels prélevés et déclarés auprès de l'Agence de l'eau Seine Normandie par les exploitants AEP, agricoles, industriels ou autres.

Les prélèvements ont un impact fort sur la capacité de renouvellement de la nappe. De plus la DCE impose de mettre en place des mesures pour stopper la tendance à la baisse du niveau des masses d'eau et retrouver un bon état quantitatif.

AQUI'Brie a animé dès 2005 un comité de suivi composé des usagers de la nappe et des acteurs régionaux de l'eau. Ce comité a permis de faire un bilan des prélèvements, de développer un outil de modélisation mathématique et de faire émerger les lignes de force de nouvelles règles de gestion des prélèvements au travers de plus de 70 scénari. A ce titre, AQUI' Brie a participé à la définition d'une Zone de Répartition des Eaux sur son périmètre de compétence. Dans cette zone les prélèvements sont limités, depuis 2009, à 140 000 m3 par jour. Cette limite est inscrite dans le SDAGE Seine Normandie.

En 2012, les restrictions de "crise renforcée" à "alerte renforcée" ont été maintenues toute l'année sur la zone Champigny est et 307 jours sur la zone ouest. Cela a occasionné des baisses de prélèvements sur les grands champs captants occidentaux 10 mois sur 12. Sur cette zone ouest, le niveau est temporairement passé au-dessus du seuil d'alerte en août et septembre.

La carte montre la répartition des prélèvements sur l'année civile 2012 d'après les volumes pompés déclarés auprès de l'Agence de l'Eau. Les prélèvements sont concentrés au sud- est et au sud-ouest.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La répartition de ces volumes par usage reste relativement constante d'une année à l'autre. Sur le périmètre d'AQUI' Brie, l'approvisionnement en eau potable représente en 2012 près de 90% des prélèvements dans la nappe, devant l'activité pétrolière (4,1%), l'irrigation (3,5%) et les autres activités (2,6%). En effet, près d'un million de franciliens sont alimentés en eau potable par cette nappe. En comparaison, les prélèvements agricoles sont réduits. Les sols de la Brie étant argileux, la problématique est plutôt d'évacuer l'eau que d'irriguer.

En 2012, sur le périmètre d'AQUI' Brie, 55,5 millions de m3 ont été prélevés dans la nappe du Champigny, soit 152 054 m3/jour. Ce chiffre est néanmois incomplet car il manque les volumes prelevés de 14 captages ruraux et de quelques golfs.